Retour à domicile


Suivi médical

Le suivi postopératoire comprend les consultations nombreuses (± 30, la première année) auprès de l'équipe médico-chirurgicale du centre de référence et les examens indispensables au contrôle de votre immunosuppression, au dépistage d'un éventuel rejet débutant ou d'une infection, au suivi de votre pression artérielle et de votre fonction rénale, à la recherche d'une hyperlipémie (trop de graisses et trop de cholestérol dans le sang) ou d'une hyperglycémie (trop de sucre dans le sang), au dépistage d'une ostéoporose débutante, etc.

Les examens les plus fréquents sont donc les prises de sang, les échographies et les biopsies cardiaques pour les greffés cardiaques, les épreuves fonctionnelles respiratoires, les bronchoscopies avec lavage broncho-alvéolaire et les biopsies pulmonaires pour les greffés pulmonaires.

Les transplantés pulmonaires devront quotidiennement surveiller leur fonction respiratoire à l’aide du "microspiromètre" mis à leur disposition avant la sortie de l’hôpital.

Il s’agit de mesurer, matin et soir (3 essais chaque fois), le volume maximal expiré (FVC) et le volume maximal expiré en une seconde (FEV1) et d’en noter les résultats dans un carnet que vous montrerez au médecin lors des consultations.

Si vos volumes devaient diminuer de 10 % ou plus d’un jour à l’autre, vous devez impérativement contacter les médecins de l’équipe de transplantation.

Certains symptômes doivent attirer votre attention et vous amener à prendre contact avec votre médecin généraliste et/ou votre centre de référence.

Citons :

N'hésitez jamais, en cas de problème, à consulter votre médecin généraliste. Celui-ci se mettra en rapport avec l'équipe médico-chirurgicale de transplantation de votre centre de référence et vous transmettra les informations nécessaires à l'ajustement de votre traitement. S'il y a lieu de vous hospitaliser pour une mise au point complémentaire, il prendra les contacts nécessaires.

Annuellement, une série d'examens complémentaires seront effectués pour l'évaluation de la fonction de votre greffon et de votre santé en général.

Le contrôle annuel du premier anniversaire de la transplantation sera le plus complet et nécessitera une courte hospitalisation. Il comprendra très probablement une coronarographie chez les transplantés cardiaques et une biopsie de l’organe transplanté pour tous. Le contrôle des années suivantes sera plus ou moins lourd en fonction de votre évolution clinique.


Dernières modifications : 5 mars 2014