Conseils diététiques


Avant tout, l’alimentation du greffé doit se rapprocher d’une alimentation équilibrée : pour approcher cette notion, voyez la pyramide alimentaire.

Obésité et hyperlipémie sont fréquentes chez les transplantés. Après la transplantation, le patient ne fait pas que reprendre du poids, il a tendance à dépasser le poids qu’il avait avant sa maladie.

Montrer du doigt la cortisone n’explique pas tout... les habitudes alimentaires sont responsables de cette prise de poids parfois "excessive".

Il est impératif de réduire sel, sucres et graisses. Comment faire pour concilier plaisir de la table et restrictions diverses ?

N’hésitez pas à rencontrer les spécialistes de la nutrition de votre centre de référence : ils ne sont pas là pour vous mettre systématiquement à la "diète" ! Ils pourront répondre à toutes vos questions concernant votre alimentation, les aliments à éviter, ceux conseillés et les manières de les utiliser.

Ce chapitre du Vade-mecum et ses quelques conseils ne remplaceront jamais les conseils adaptés à votre situation pondérale et votre santé.

Comment éviter une prise de poids trop importante ?

Évaluer l'excès pondéral

L’indice de Quételet ou Body Mass Index (BMI) ou Indice de Masse Corporelle (IMC) permet de déterminer la situation pondérale d’un sujet.

BMI = poids (en kg) / taille2 (en m)

Exemple : pour un poids de 70 kg et une taille de 1,67 m, le BMI sera de 70 / 1,672 = 25,1

Si BMI < 20 Maigreur
Si BMI 20 à 24 Poids optimal
Si BMI 25 à 29 Excès pondéral
Si BMI 30 à 39 Excès pondéral sévère, Obésité franche
Si BMI > 39 Obésité morbide

Calculez votre BMI d'un simple clic

Quelques conseils

Supprimez complètement les sauces, les fritures, les plats mijotés et choisissez les modes de préparation des aliments qui demandent le moins de matières grasses : les grillades, la cuisson en poêle Tefal, au four, à l’eau, au four à micro-ondes.


Dernières modifications : 6 mars 2014