Pourquoi êtes-vous candidat
à une transplantation ?


Origine de la maladie

La défaillance cardiaque dont vous souffrez est parfois d'origine inconnue. Elle est le plus souvent la conséquence d'une maladie des artères coronaires; votre histoire comprend alors un ou plusieurs infarctus, voire une opération de pontage coronaire. Elle peut être la suite d'une maladie des valves cardiaques et vous avez alors probablement déjà bénéficié du remplacement d'une ou plusieurs valves. Elle peut encore être due à une maladie virale, une intoxication médicamenteuse (chimiothérapie) ou alimentaire (alcoolisme), voire à une grossesse (rarissime !).

L'évolution de votre maladie cardiaque se fait invariablement et irréversiblement vers la DILATATION CARDIAQUE. Votre cœur ne parvient plus à assurer une perfusion correcte des organes, entraînant plaintes et dysfonction des autres organes malgré un traitement médicamenteux adapté.

Origine de la maladie pulmonaire

Toutes les pathologies responsables d’une insuffisance respiratoire ou cardio-respiratoire terminale sont des indications potentielles de transplantation pulmonaire.

Les malformations cardiaques avec retentissement pulmonaire (syndrome d’Eisenmenger) représentent l’indication principale de transplantation cardio-pulmonaire.

Par contre, les pathologies limitées au parenchyme pulmonaire (fibrose, bronchite chronique, emphysème) sont traitées préférentiellement par transplantation monopulmonaire, pour autant qu’elles ne comportent aucune composante infectieuse. Si tel était le cas, l’infection du poumon natif, laissé en place, gagnerait immanquablement le poumon transplanté.

Les pathologies pulmonaires infectieuses (mucoviscidose, bronchiectasies) et l’hypertension artérielle pulmonaire primitive relèvent de la transplantation bipulmonaire ou cardiopulmonaire.


Dernières modifications : 26 février 2014