Maladies du greffon


Athéromatose précoce des artères coronaires du greffon cardiaque

Il s'agit d'une évolution athéromateuse prématurée des artères coronaires du greffon transplanté observée chez certains patients, parfois improprement appelée rejet chronique.

Le greffon cardiaque étant dénervé, l'ischémie est souvent silencieuse (il n'y a pas alors d'angine de poitrine) et la survenue d'un infarctus est signalée par un accroissement de la dyspnée et/ou d'autres signes de décompensation cardiaque comme l'apparition d'oedème (foie gonflé, pulsatile et douloureux, oedèmes des membres inférieurs, ascite) traduite par une prise de poids rapide et importante.

Néanmoins, avec l’éloignement de la période précoce post-transplantation, des épisodes ischémiques douloureux (angine de poitrine) peuvent survenir.

Ceci justifie les coronarographies régulièrement pratiquées dans de nombreux centres de transplantation cardiaque. Plusieurs examens de dépistage (non invasifs) permettent de déceler les patients suspects de présenter des lésions des artères coronaires. Ainsi, l’échographie dobutamine, le Pet Scan ou la scintigraphie d'effort permettent d'éviter de réaliser un examen invasif inutile.

Le traitement proposé sera parfois une dilatation endoluminale ou le pontage d'une sténose serrée courte, mais plus souvent la retransplantation d'un nouveau greffon.

Les facteurs de risques de l'athérosclérose coronaire que sont l'hypertension artérielle, le tabagisme et l'hypercholestérolémie doivent impérativement être surveillés et combattus. Un régime alimentaire approprié et des médicaments adéquats sont de mise.


Dernières modifications : 5 mars 2014