Un peu d'histoire


La transplantation pulmonaire

Les premières transplantations pulmonaires chez l’homme datent des années 1960. Elles furent pratiquées en majorité par des équipes américaines, mais également par deux équipes belges, celles du Pr Vanderhoeft à Bruxelles (U.L.B.) et du Pr Derom à Gand, qui réalisèrent des greffes monopulmonaires dès 1969.

Au total, une quarantaine de patients furent transplantés entre 1960 et 1980, mais aucune survie de longue durée ne fut obtenue à cause de problèmes de rejet, d’infection et de déhiscence de l’anastomose bronchique favorisée par l’administration de corticoïdes.

La première transplantation cardio-pulmonaire humaine fut réalisée par l’équipe du chirurgien américain Cooley en 1968 sur un enfant qui ne vécut que 14 heures. Quelques autres tentatives cliniques se soldèrent chaque fois par un échec à cause des complications respiratoires liées au rejet et aux infections.

L'introduction de la ciclosporine dans le traitement immunosuppresseur donnera un nouvel essor à la transplantation pulmonaire et cardio-pulmonaire. C’est le Pr N. Shumway qui réalisa avec succès les premières transplantations cardio-pulmonaires dès 1981. Très rapidement, différents centres proposèrent également des transplantations mono- et bipulmonaires.

En Belgique (Le Soir, 26 août 1983), toujours sous l’impulsion du Pr G. Primo, une des premières transplantations cardio-pulmonaires en Europe fut réalisée à l’hôpital Erasme en 1983 tandis que le programme de transplantation pulmonaire a débuté en 1990.


Dernières modifications : 1 mars 2014