Transplantation et infections


Recommandations après transplantation

Même si les vaccins stimulent moins la fabrication d'anticorps qu'avant la transplantation, ils restent cependant utiles.

Attention

Il est tout à fait contre-indiqué pour un greffé de recevoir une vaccination par vaccin vivant atténué (fièvre jaune, typhoïde orale, varicelle, BCG, polio (Sabin), rougeole, rubéole, oreillons, varicelle... etc.). En effet, le transplanté court le risque de développer réellement la maladie lors de la vaccination.

Par contre, le risque est nul en ce qui concerne les vaccins tués (Imovax pour la polio) et les vaccins réalisés à partir de morceaux de virus ou de bactéries (Hépatite B, Influenza, Pneumocoques... ).

La tendance actuelle est de proposer une vaccination antigrippe (chaque année) et anti-pneumocoque (tous les 3 ans) aux transplantés mais surtout aux membres de leur famille. Ce faisant, on réduit le risque d'être contaminé par un proche qui peut être porteur de la maladie sans vraiment être malade parce qu'il bénéficie de bonnes défenses immunitaires.

  1. Grippe : tous les ans en octobre.
  2. Pneumocoque : tous les 3 ans.
  3. Tétanos-diphtérie : tous les 5 ans et si nécessité de protection contre la diphtérie (surtout si voyage en ex-URSS), rappel tous les 2 ans
L'indication d'un vaccin doit toujours être discutée avec le médecin généraliste
et l'équipe médico-chirurgicale du centre de référence.

Dernières modifications : 10 mars 2014