Michael Ellis De Bakey


Michael Debakey

Né le 7 septembre 1908 à Lake Charles en Louisiane, DeBakey a étudié à l'université de Tulane, New Orleans. Il complète ensuite son internant au "Charity Hospital" de New Orleans puis passera 1 an (1935) à l'université de Strasbourg, en France, sous la direction du Pr René Leriche et 1 an (1936) à l'université d'Heidelberg, en Allemagne, sous la direction du Pr Martin Kirschner.

Il revient à l'université de Tulane de 1937 à 1948 avec une période intermédiaire au service de l'armée de 1942 à 1946. Il sera récompensé de la "Legion of Merit" pour avoir développé les unités mobiles chirurgicales de l'armée ou "Mobile Army Surgical Hospital Units" mieux connues sous la dénomination MASH.

Il rejoindra ensuite le "Baylor College of Medicine" ou il dirigera le département de chirurgie jusqu'en 1993. Il assurera la fonction de président du Collège de 1969 à 1979, puis de chancelier de 1978 à janvier 1996, date à laquelle il est nommé chancelier émérite.

Il est internationalement reconnu pour ses innovations et ses inventions, pour son don de l'enseignement et une série de "premières" chirurgicales. Il sera aussi une cheville ouvrière déterminante de la création en 1949 de la "National Library of Medicine".

Alors qu'il était en cours de formation médicale, il met au point en 1932 une pompe à galets qui deviendra l'élément essentiel de tout appareillage de circulation extra-corporelle et ouvrira la porte à nombre d'opérations cardiaques. Il sera aussi le concepteur de quelque 50 instruments chirurgicaux.

Surtout préoccupé par la maladie cardio-vasculaire, il sera un grand pionnier de cette chirurgie : De Bakey sera le premier chirurgien à réussir l'excision et le remplacement par une homogreffe d'un anévrysme de l'aorte abdominale (1952) et de l'aorte thoracique (1954). Il réalisera la première cure d'une dissection de l'aorte ascendante en 1954.

En 1953, DeBakey réussit la première endartériectomie de la carotide (enlèvement de tout le matériel qui obstrue l'artère!), opération susceptible d'éviter au patient les redoutés accidents vasculaires cérébraux responsables d'hémiplégie.

En 1964, DeBakey et ses associés réussissent les premiers pontages aorto-coronariens avec un greffon veineux prélevé sur le patient et seront ainsi les initiateurs de toute la chirurgie des artères coronaires (artères nourricières du coeur dont l'obstruction provoque l'infarctus du myocarde!).

Intéressé des 1960 par le développement d'un coeur artificiel, il sera le premier à implanter (en 1966) une assistance ventriculaire gauche à un patient en défaillance cardiaque. C'est un de ses poulains, le Dr Denton Cooley qui implantera le premier coeur artificiel (assistance biventriculaire).

Impliqué dès 1968 dans la transplantation cardiaque il sera au côté du Dr C. Barnard lors de la conférence de presse qui suivit la première transplantation cardiaque réalisée au Cap en Afrique du Sud), il dirigera l'équipe qui réalisa le premier multi-prélèvement chez un donneur permettant la transplantation du coeur, d'un des poumons et des 2 reins à 4 receveurs différents.

Récemment encore, en 1998 il supervisera l'implantation d'un nouveau type d'assistance ventriculaire par un chirurgien allemand : il s'agit d'une turbine en titane de 7 centimètres de long reliant le ventricule gauche à l'aorte. Cette turbine, grâce à un système d'ailettes qui tournent, va pousser le sang du ventricule gauche vers l'aorte et ainsi augmenter le débit cardiaque. L'un des intérêts de cette technique par rapport à d'autres systèmes d'assistance ventriculaire déjà utilisés est sa simplicité de mise en place (± une heure). Cette turbine peut être laissée en place plusieurs semaines. Un des sept patients ayant eu ce traitement courant 1998 a gardé la turbine implantée pendant 3 mois.

Intéressé par la relation entre médecine et conquête spatiale, il sera l'un des membres du comité directeur du "NASA's National Space Biomedical Research Institute at Baylor College of Medicine".

Le Coeur en action

Michael E. DeBakey, Antonio M. Gotto
Collection "Les empêcheurs de penser en rond", 2000.

Le coeur et son fonctionnement : les vaisseaux sanguins, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension, l'accident vasculaire cérébral, les maladies cardiaques, etc.

Auteur prolixe de plus de 1.400 articles scientifiques, chapitres de livres ou livres traitant de santé, de médecine, de chirurgie, de recherche médicale ou encore d'éthique ou de philosophie.

The living heart sera un best-seller aux USA et sera traduit en français par Antonio M. Gotto. Lauréat de plusieurs distinctions honorifiques médicales, le Pr Michael DeBakey a été consulté par chaque président américain depuis Harry Truman. Son expertise médicale l'a conduit à opérer ou superviser l'opération de plusieurs hommes d'Etat dont le roi Léopold III, de Belgique et plus récemment (novembre 1996) le président Russe Boris Eltsine (quintuple pontage coronarien réalisé par le chirurgien russe Rénat Aktchourine).

Cet acharné du travail a réalisé plus de 60.000 procédures cardio-vasculaires et a formé de très nombreux chirurgiens qui opèrent de par le monde.

En 1978, un bronze de 300 livres représentant le buste de DeBakey sera offert par le roi Léopold III et la princesse Liliane et placé dans la salle des pas perdus de l'Hôpital Méthodiste. Lors de l'inauguration, la princesse Liliane prononça ces quelques mots :

"Il assure tant au niveau national qu'international le leadership dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires et ce buste est le symbole de l'espoir et de l'encouragement à tous ceux qui viennent ici"

Michael Debakey est mort le 11 juillet 2008 à 99 ans à Houston.

Références


Dernières modifications : 14 mars 2014