Conception pratique
d'un programme d'entraînement


JE - JR - JE- JR - JE - JR - jour de repos

Proposons

Travail de la puissance

La puissance est la capacité de faire un effort bref, mais qui requiert beaucoup de puissance comme déplacer une charge lourde ou monter un escalier.

L'entraînement en puissance ou "Power training" utilise des haltères ou des engins de musculation comme on en trouve dans les salles de "fitness".

Ce type de travail est très utile au transplanté dont la masse musculaire est souvent réduite par la non-utilisation durant une période plus ou moins longue avant la transplantation, par la perte musculaire concomitante à la transplantation (catabolisme accru après toute chirurgie majeure) et par la prise de cortisone pour lutter contre le rejet.

Des exercices spécifiques de musculation du couple quadriceps/ischio-jambiers se révèlent très utiles dans la stabilisation de la marche et pour la montée d'escaliers.

Ce type d'entraînement doit être pratiqué dans certaines conditions pour ne pas être dangereux du fait des montées de pression artérielle très importantes que peut engendrer ce type de travail (cf. hémodynamique). N'oublions pas que beaucoup de transplantés sont hypertendus.

Certains kinésithérapeutes sont équipés d'appareils de renforcement musculaire permettant le travail de différents groupes musculaires. Si tel est votre situation, vous pouvez proposer un entraînement résistif selon les règles suivantes :

  1. Pour chacun des postes de travail, rechercher progressivement (en plusieurs séances) la charge maximale soulevée 10 fois (RM10) au rythme d'un mouvement complet (contraction - relaxation) pour 2 secondes.
  2. S'assurer que le patient est toujours capable de combiner l'effort à la respiration (généralement, souffler pendant la contraction, inspirer pendant le relâchement).
  3. Ménager, entre chaque série, une minute de repos au moins et de préférence (en fonction du nombre de postes de travail différents et donc du "circuit" disponible) proposer de changer de poste après chaque série.
  4. Prévoir de travailler trois fois (30 mouvements au total) à chaque station du circuit.

Si vous ne possédez pas d'engin de musculation, vous pouvez avec un peu d'imagination et en fonction des disponibilités, organiser du renforcement musculaire efficace.

Ainsi, le couple quadriceps/ischio-jambiers (cuisse/fesse) peut être travaillé :

  1. en faisant des séries "assis/levé" de chaises ou fauteuils (hauteurs du siège différentes !) ;
  2. en réalisant des flexions/extensions des jambes (partielles et puis totales) ;
  3. en montant les escaliers (au début, une marche à la fois et ensuite deux marches à la fois).

On peut travailler la puissance des membres supérieurs en réalisant des pompages sur un plan incliné (planche fixée aux échelons d'un espalier).


Dernières modifications : 10 mars 2014