Accès à la kinésithérapie


Annexe 1

Les informations suivantes se réfèrent à la sécurité sociale belge.

Forfait de réadaptation cardiaque

Les centres de réadaptation cardiaque (cf. liste en annexe 2) peuvent être agréés par l'INAMI s'ils répondent à certains critères d'équipement et de personnel. La prise en charge des patients en réadaptation doit être pluridisciplinaire (médecin réadaptateur, kinésithérapeute, psychologue, assistant social, etc.).

Dans un centre agréé, le transplanté cardiaque et/ou pulmonaire a droit actuellement à 90 séances d'une heure, étalées sur les 10 mois qui suivent la sortie de l'hôpital !

Liste F "aiguës"

Certains centres de réadaptation cardiaque ne sont pas agréés parce qu'ils ne répondent pas aux critères évoqués. La réadaptation est alors en général axée sur l'aspect conditionnement physique.

Les patients transplantés peuvent alors bénéficier de 2 fois 30 séances de 30 minutes de kinésithérapie endéans les 365 jours qui suivent la première prestation, dans la mesure ou leur séjour en unité de soins intensifs leur donne accès à la liste F "aiguës" de la nomenclature définie par l'INAMI (circulaire aux kinésithérapeutes 2003/1).

Liste E

Les transplantés pulmonaires qui avaient obtenu avant leur transplantation une reconnaissance en pathologie lourde (cf. point 10 de la liste E définie par l'INAMI
(www.inami.fgov.be/care/fr/kines/general-information/nomenclature/article7/listee.htm) en gardent le bénéfice jusqu'à la date limite de validité de cette reconnaissance.

Ils ne pourront pas reconduire cette reconnaissance dans la mesure ou la transplantation les a sortis des critères pulmonaires définis dans cette liste.

Certains pourront malheureusement y recourir à nouveau s'ils sont sujets à des infections pulmonaires récidivantes secondaires à une immunodépression grave liées au traitement antirejet !

L'appartenance à la liste E garantit un nombre non limité de séances individuelles de kinésithérapie de 30 minutes en moyenne.


Dernières modifications : 112 mars 2014