Assistance de longue durée


Turbine

Une nouvelle voie de recherche a été ouverte par des systèmes reposant sur le principe des pompes axiales : une turbine, enfermée dans un tube ventriculo-aortique, assure la vidange ventriculaire et un écoulement aortique continu.

C'’est dans ce but qu'’a été implanté pour la première fois en France une turbine (déjà utilisée sur sept malades dans le monde) chez un homme de 30 ans souffrant d'’une cardiomyopathie primitive. Il s’'agit d’une turbine en titane (conçue par le cardiologue américain Michael Debakey) de 7 centimètres de long reliant le ventricule gauche à l’'aorte, qui, grâce à un système d'’ailettes qui tournent, va pousser le sang du ventricule gauche vers l’'aorte et ainsi augmenter le débit cardiaque.

L’'un des intérêts de cette technique par rapport à d’'autres systèmes d'’assistance ventriculaire déjà utilisés est sa simplicité, la durée de l'’intervention n'’a été que d’'une heure. Cette turbine peut être laissée en place plusieurs semaines. Un des sept patients ayant eu ce traitement a gardé la turbine implantée pendant 3 mois. Ce nouvel appareil est encore au stade d’évaluation dont le but sera de situer son intérêt par rapport aux autres déjà existants." le "Figaro" du 07/02/99

Jarvik 2000 Heart
jarvik jarvik 2000

Le Jarvik 2000 Heart est un système d'assistance circulatoire composé d'une turbine en titane mis au point par Jarvik Heart, Inc. et le Texas Heart Institute.

Cet appareil mesure 2.5 sur 5.5 cm, pèse moins de 90 g et à l'avantage d'être silencieux. Il est placé à la pointe du ventricule gauche et relié à l’aorte thoracique descendante par un tube de Dacron.

La turbine est entraînée par un champ magnétique qui assure 8.000 à 12.000 rotations par minute ce qui entraîne un flux sanguin de 3 à 8 L par minute selon la résistance vasculaire du patient.

Le câble d'alimentation interne rejoint un socle en titane fixé sur le crâne derrière l'apophyse mastoïde (derrière le pavillon d'une oreille). Ce socle est relié par un câble jusqu'aux batteries externes, d'une autonomie de 8 heures, portées à la ceinture. Le patient peut régler la vitesse de la turbine en fonction de ses besoins physiologiques comme par exemple son activité physique ! Certains patients ont été assisté plus de 200 jours par ce système

Adresse des industries et laboratoires concernés par l'assistance circulatoire


Dernières modifications : 13 mars 2014