Introduction


Plusieurs types de machines permettent aujourd’'hui d'’assister un cœoeur défaillant pendant une période déterminée allant de quelques jours à plusieurs mois ou années.

Le choix de l'’assistance va dépendre de la sévérité de la défaillance myocardique, du poids du malade qui nécessitera un débit plus ou moins élevé et de la durée prévisible durant laquelle le patient devra être assisté.

Après un infarctus non étendu, une défaillance doit récupérer en quelques jours. En cas de défaillance terminale sur une cardiopathie dilatée chez un patient de groupe rare ou ayant des anticorps, une assistance de longue durée permettant une relative autonomie est à envisager dans l'’attente d’'un greffon cardiaque compatible.


Dernières modifications : 12 mars 2014