Le don d'organes et les jeunes


Éthique et transplantation d'organes

Introduction

La transplantation d’un organe est à chaque fois une expérience merveilleuse, porteuse d’espoir, conduite par la passion et l’enthousiasme de nombreux intervenants impliqués dans cette généreuse entreprise.

Parmi toutes les étapes parcourues avant la transplantation, celle de la sensibilisation au don est primordiale.

Plus particulièrement, l’approche des familles d’un candidat au prélèvement, brutalement décédé, mérite une attention de toute première importance. En effet, il s’agit ici pour les médecins des unités de réanimation d’intervenir dans un climat de bouleversement émotionnel sans pareil pour amener la famille endeuillée à s’exprimer à propos du don d’organes.

La communication qui va s'établir entre les personnes confrontées à cet événement majeur devra tenir compte de cette charge émotionnelle perçue par les proches de la personne décédée, mais également par l’équipe de soins qui a pris en charge le patient.

Une communication de qualité, dans un contexte aussi sensible, ne s’improvise pas et à ce jour, rares sont les enseignements qui intègrent ceci dans le programme de formation des équipes de soins.

Pour pallier à cette lacune et dans le but de favoriser le don d’organes, à l'hôpital Erasme, une équipe constituée d’un médiateur hospitalier et de 2 psychologues, en étroite collaboration avec les cellules de coordination de transplantation, propose plusieurs fois par an aux équipes de réanimation et de soins intensifs, une formation à la communication dans le cadre du don d’organes.

Cette formation, créée au sein d’Eurotransplant, propose un programme d’enseignement destiné aux professionnels de la santé amenés à communiquer avec des familles endeuillées.

La finalité de cette formation est de permettre à ces personnes d’acquérir des outils de communication facilitant la demande de prélèvement d’organes en vue de les transplanter.

Piet Fishbach


Dernières modifications : 26 février 2014