Campagne 2002


signet recto signet verso

Beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de réfléchir à un éventuel don parce qu'elles ne se sentent pas concernées par la question.

Le médecin se retrouve très souvent confronté à des refus de prélèvement d'organes de la part des familles bouleversées par la disparition d'un proche.

C'est pourquoi l'association a cherché à amener le plus grand nombre, jeunes et moins jeunes, à prendre position en la matière.

Un formulaire signé stipulant l'accord ou non de la personne concernée éviterait ainsi toute discussion dans des moments aussi douloureux.

Il suffit de s'adresser à l'administration communale et de remplir un formulaire et la décision prise sera alors notée dans le Registre National.

Voir aussi :